Français | English
Home Carrefour jeunesse-emploi Lapinière Services Projects About Us News Job Offers Contact Us
   News
News
Articles
Testimonials
Emplois
November 15, 2017
Vegpro International Inc.
Technicien qualité opérationnelle


October 24, 2017
Vision Inter-Cultures
Interprètes recherchés


Liste complète

Services

Martine Letarte (La Presse) avec la collaboration de Silvia Revoredo, C.O. au CJE La Pinière

(Montréal) Question: «J‘ai 44 ans, trois enfants, et je suis le seul à avoir un revenu dans mon ménage. J‘ai vécu quatre mises à pied dans ma vie. Mon emploi actuel est peu rémunéré et insatisfaisant. Je travaille dans la vente au détail depuis 20 ans. Je veux quitter le secteur, parce que je n‘ai plus de passion. J‘ai besoin d‘un nouveau défi. Je ne suis pas contre un retour aux études, mais il faudrait que je puisse continuer à subvenir aux besoins de ma famille. Où pourrais-je regarder?» - Alain

Réponse:

«À la mi-temps de la vie, c‘est fréquent que de nouveaux besoins émergent et qu‘une personne souhaite accomplir quelque chose de nouveau», remarque Silvia Revoredo, conseillère d‘orientation au Carrefour jeunesse-emploi La Pinière, à Brossard.

Elle suggère de faire un bilan avec un conseiller d‘orientation.

«Tout seul, souvent, on tourne en rond dans une démarche comme celle-là. Ce monsieur doit réfléchir pour savoir si son projet de carrière est clair. Il a certainement des idées. Il doit regarder ce qui le motive et quel genre de défi il a envie de relever. Quel genre de tàches aime-t-il faire? Qu‘est-ce qui a du sens pour lui dans un travail? Qu‘est-ce qu‘il n‘aime pas dans un emploi?»

Ensuite, elle lui recommande de faire le point sur ses ressources personnelles.

«Il a des intérêts, des qualités, des compétences sur lesquelles il peut compter pour se réorienter. Il est possible qu‘il puisse aller dans un secteur connexe à la vente au d‘tail, sans avoir à retourner aux études.»

Si un retour aux études s'impose, Alain devra chercher du soutien. Du côté de sa famille, par exemple, ou de l'aide financière aux études.

«Sur le site web gouvernemental, un simulateur de calcul lui donnera une bonne idée de ce qu'il pourrait recevoir. Il pourrait aussi avoir de l'aide d'Emploi-Québec s'il répond aux critères», indique la conseillère d'orientation.

Il pourrait également choisir d'étudier et de travailler en même temps.

«S'il étudie à temps plein, on ne recommande pas de travailler plus de 15 heures semaine, précise Mme Revoredo. Il pourrait aussi travailler à temps plein et étudier à temps partiel. Il devra faire des compromis pour arriver à un projet réaliste.»

Pour savoir où trouver des conseillers d'orientation dans le réseau public qui offrent des services gratuits à la population, on peut consulter son centre local d'emploi.

Pour tout savoir sur les programmes de formation professionnelle et collégiale: http://inforoutefpt.org/

   

CJE
 
Home Services Projects About Us News Job Offers Contact Us